Météo St Vallier

La Lune

Nos amis Facebook
Annonces
emmanuel filograsso moniteur guide de peche sur le rhone
Vidéos carpe
La presse carpe
magazine Carpe Scène Collector

Carpe Scène Collector

en savoir plus sur Carpe Scène Collector
magazine Carpe nature

Carpe nature

en savoir plus sur Carpe nature
Les marques
logo Autentik Sniper

Vous êtes içi : Accueil > Accactus > What's up ? > Championnat de France des Clubs 2017

Championnat de France des Clubs 2017

27 décembre 2017 - 11 h 04 min

Nous sommes le mardi 10 octobre 2017.

Avec notre club Suncarpe26, nous nous apprêtons à participer au championnat de France des Clubs 2017.

La compétition va se dérouler chez nous, sur le Rhône entre la commune de l’Aveyron et Tain l’Hermitage (Côté Drôme), puis entre Andance et Tournon (Côté Ardèche).

Pour cette nouvelle édition, il y a 18 clubs d’inscrits comprenant 3 binômes de pêcheur et un capitaine.

Plan des postes :

Notre équipe est constituée de :

  • Capitaine : François FELLAY
  • Equipe n°1 : Irwin FAURE – Pierre-Alain ROSIER
  • Equipe n°2 : Guillaume ROBIN – Xavier LAFUMAT
  • Equipe n°3 : Thomas OGIER – David MICHALET

Nous sommes tous conviés le mardi avant 18h pour la présentation des papiers (Licence, permis de pêche …).

Après un petit apèro, Fernand ouvre le bal avec les discours des différents élus.

Un premier tirage va être effectué pour déterminer l’ordre de passage des clubs pour les tirages suivants.

Avec le « S » de Suncarpe26, François se lève en dernier pour aller chercher la boule restante, bien sûr le « 18 ». Cela commence bien !

Ensuite, nous passons à table pour déguster un jambon braisé avec un gratin dauphinois.

En fin de repas, nous procédons au tirage des secteurs.

En 18ème position, François tire les boules pour attribuer les secteurs à chaque binôme.

Cela sera :

  • Secteur A (Andance ou Aveyrons) pour Thomas et David
  • Secteur B (Sarras/Ozon ou Saint Vallier/Serve sur Rhône) pour Irwin et Pierre-Alain
  • Secteur C (Saint Jean de Muzols ou le vieux Rhône à Gervans) pour Guillaume et Xavier

Ce tirage ne nous convient plutôt pas trop mal.

Le tirage de la grille des postes s’effectuera demain matin à 8h.

Après cette soirée, nous rentrons tous chez nous pour une bonne nuit.

Je rentre avec David à la maison vers 23h. Nous ne nous couchons pas très tard.

Nous sommes debout à 7h. Je garnis ma glacière et nous faisons route vers le PC à Gervans.

Nous nous retrouvons autour d’un café pour discuter avec nos connaissances des autres clubs.

Vers 8h, le stress monte !

Le capitaine de la première équipe est appelé à la table de tirage.

Les équipes défilent les unes après les autres, en voyant partir toutes les lignes intéressantes.

Enfin, en dernière position, François va chercher la ligne 5 restante au fond du sac.

Il s’agit d’un tirage très moyen pour nous. Des postes généralement en difficultés lors de notre enduro de juin.

Je serais avec David au A5, sur l’embouchure de la rivière Cance. Malheureusement le poste le plus compliqué est au B18 avec Irwin et Pierre-Alain juste au-dessus du barrage d’Arras. Puis le C8 à Saint Jean de Muzols, pour Guillaume et Xavier.

   

Grille de tirage :

Avec David, nous sommes sur le poste vers 9h30.

Je vous fais une petite description du poste.

Nous avons l’embouchure de la rivière Cance à notre droite, d’une largeur de 130m. Il y a peu d’eau à l’intérieur, avec de nombreux herbiers.

Sur notre gauche, c’est la digue principale du Rhône, décente de roche, herbier et cassure.

Les bateaux naviguent juste devant nous, à 50m du bord. Nous n’avons pas encore sondé, mais nous espérons un chenal plus profond à ce niveau-là.

 

Avec la sècheresse de ses derniers mois, le Rhône est vraiment très calme. Pas plus de 300m3 au Ternay, habituellement autour de 600 à 700m3.

 

 

Notre première approche se fera en toute discrétion.

Nous ne souhaitons pas effrayer les poissons qui pourraient être devant nous.

Nous préparons 4 cannes 10 pieds avec des petits plombs. Nous garnissons les hameçons de maïs doux, muni d’un stick bien boosté.

A 11h, nous lançons les 4 lignes sur notre zone de pêche.

Pendant ce temps, nous montons tout le campement et nos 2 rodpods avec les grosses cannes.

Nous relançons les 4 lignes vers 13h, sans enregistrer de touche.

Pour la saison, il fait assez chaud, avec un bon vent du sud en pleine face.

A 15h, nous décidons de gratter un peu pour trouver les spots intéressent.

A première vue, nous sommes assez déçus. Mise à part la cassure de bordure, le Rhône est tout plat. Pas de chenal !

Le fond est représenté par du galet ensablé. Pas le moindre tas de cailloux ou roche.

Je m’installe en amont sur le côté gauche du poste.

Je dépose 2 lignes au maïs derrière les herbiers et une à la bouillette HotDemon dans le passage des bateaux.

David pose une ligne en bordure dans la Cance, une autre le long des herbiers sur la droite entre le courant du Rhône et la sortie de la Cance. Puis une 3ème dans le passage des bateaux, à la bouillette Redcherry.

Les coups du bord sont amorcés avec un mélange, maïs doux et dur, chènevis, noix tigrée et quelques pellets.

Vers 18h, ma canne centrale se courbe et le moulinet déroule d’un coup.

L’adrénaline est à son comble !

Je ferre et m’aperçois vite de la supercherie. Il s’agit d’un joli barbeau. Le couillon !!

Vers 19h, nous apprenons le décapotage de notre équipe au C8.

C’est vraiment génial en début de compétition.

 

Dans la foulée, j’enchaîne les touches de blanc, chevesne, brème, carassin …, enfin une dizaine.

J’insiste jusqu’à minuit, puis décide de passer la deuxième ligne à la noix tigrée au lieu du maïs dur.

Je commence à faire moins de touches, puis plus rien.

Nous allons nous coucher.

Vers 4h30, le son de ma centrale de touche me sort du bed.

C’est la ligne de gauche qui déroule à grande vitesse.

Je dévale la pente jusqu’au rodpod et mets fin au sifflement.

Au premier contact, j’ai un gros doute avec un silure. Le poisson décent le courant et accroche ma ligne de droite avec les herbiers. Heureusement, tout se passe bien.

J’aperçois bien une carpe, un soulagement. Je tends l’épuisette et recouvre une belle commune avec les filets.

David arrive à ce moment-là. Je lui crie, « capot sauvé !»

La suite est tout simplement incroyable.

A peine le temps de poser le poisson sur le tapis, que ma deuxième ligne de bordure déroule à son tour.

Nous mettons une autre petite carpe commune au tapis de réception.

Nous ne perdons pas de temps, David gère les 2 poissons.

Pendant ce temps-là, je relance les 2 lignes en rajoutant 2/3 pelles de graine.

J’ai tout juste le temps de poser la pelle que ma deuxième canne redémarre aussitôt.

Le combat se déroule normalement jusque devant l’épuisette.

Une fois le poisson bien fatigué, il glisse à la surface en direction des filets.

Et hop !!!! Mon hameçon s’échappe de sa bouche.

Heureusement, David est mon sauveur. Le poisson termine tout de même sa course au fond de l’épuisette. Vive l’équipe !!

Je dirai toujours que celui qui tient l’épuisette est très important pour la prise d’une carpe en compétition. Merci David.

Nous avons 3 poissons au sac en moins de 20 minutes. Je ne vous cache pas le régime de notre rythme cardiaque à cet instant. Nous restons un bon moment assis sur les levels avant de nous recoucher.

Nous n’en croyons pas nos yeux. Nous allons certainement rentrer dans un bon classement pour cette première nuit.

Autour de 7h, le jour se lève peu à peu.

Nous n’enregistrons plus de touche.

Notre équipe Guillaume et Xavier font un carton plein sur Saint Jean de Muzols. Ils pèsent 7 poissons. Une très belle pêche !

 

 

Malheureusement, c’est plus dur pour Irwin et Pierre-Alain au B18. Ils enchaînent les blancs, sans une carpe dans le lot.

Nous les encourageons fortement !

Nous relançons les lignes pour la journée.

David enlève sa ligne de droite dans la Cance, pour la rajouter sur son coup en bordure d’herbier. Il faut trouver la pêche sur son côté.

Vers 12h, nous avons le premier classement.

Nous sommes 2ème du secteur A avec 18.700kg à moins de 2kg des premiers au A3.

Au secteur C, Guillaume et Xavier sont 1er avec 49.525kg, devant les seconds avec 21.300kg. Une belle avance.

Nous sommes 1ers au classement général.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La journée est très calme.

Il faut attendre 17h pour refaire du blanc.

Au jeudi soir, le classement général évolue seulement pour le poste C1.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En début de nuit, David enregistre son premier départ sur la canne de droite.

Il ferre et c’est le drame !

La casse instantanée !

Le nœud de raccord entre le corps de ligne et le brin d’arraché à l’air d’avoir glissé.

Nous sommes dégoutés !

Il faut attendre 2h pour un réveil en sursaut. Ma deuxième ligne déroule sans s’arrêter.

Au ferrage, je m’aperçois qu’il y a pas mal d’herbier sur les lignes.

Le poisson descend et accroche ma ligne de droite. C’est un vrai bazar !

David me donne un sérieux coup de main pour me dépêtrer de cette ligne.

Malheureusement, je ressens un gros frottement dans la ligne. Le poisson a trouvé refuge dans un obstacle en bordure. Je laisse repartir la carpe plusieurs fois, mais rien n’y fait.

Puis c’est la décroche et la casse.

J’ai dû crier tous les noms d’oiseau à ce moment-là !

Cela n’est pas notre nuit.

Cela va nous coûter chère au classement.

Nous sommes bien un vendredi 13, pas de problème !

De plus, nous n’enregistrons plus rien sur le reste de la nuit.

Nous attendons avec hâte le classement.

Enfin là, nous passons à la 5ème place. Le poste A3 refait 3 poissons pour un total de 41.650kg.

Nous avons devant nous le A6, A18 et A13.

Cela n’est pas encore trop grave, car nous sommes qu’à une carpe pour repasser 2ème et à 22.950kg des premiers.

Notre équipe au C8 refait 2 poissons avec un poids de 53.400kg. Mais attention, car le poste C1 remonte doucement la pente avec un poids de 38.425kg au petit matin. Un poste qui arrive à prendre du poisson en journée.

Toujours le néant au B18, c’est vraiment dur pour Irwin et Pierre-Alain, mais le moral est toujours là. Il faut y croire.

Si le capot est sauvé, nous serons certainement sur le podium voire champion.

Au poste C1, l’équipe parvient à sortir 2 nouvelles carpes, pour arriver au poids de 46.100kg.

Ils ne sont plus qu’à 7.300kg de Guillaume et Xavier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dernière nuit va être déterminante.

La journée est toujours aussi morte.

Au vendredi soir, le classement n’évolue gère. Seulement pour le poste B13.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En soirée, nous recevons la visite de la famille à David. Ses parents nous apportent un bon poulet aux langoustines avec des pommes de terre.

Nous buvons un verre ou 2 de Tariquet et passons à table.

A peine le temps de porter 2 fourchettes à la bouche, que sur la batterie à David, le détecteur de gauche s’emballe.

C’est la bouillette en plein Rhône, ça sent bon !

Le combat est de taille. David est concentré, je peux entendre son cœur battre à grande vitesse. Le poisson s’approche peu à peu. Nous devinons une belle carpe commune dans les faisceaux de nos lampes frontales.

Ni une, ni deux, la carpe glisse à l’épuisette.

Un grand cri de bonheur a raisonné le long du Rhône.

Nous sommes heureux à ne plus en pouvoir.

Nous estimons cette carpe autour de 14kg. Il est moins de 20h, nous appelons les commissaires pour une pesée immédiate.

Nous finissons notre repas et les juges arrivent pour le verdict.

Le peson indique 14.425kg.

Yes, yes, yes !!!

Voilà le retard d’hier presque effacé.

Cette nuit est marquée par le passage de 3 gros bateaux. Ils ont décollé de nombreux herbiers en arrachant mes 3 lignes à chaque passage. J’ai passé mon temps à relancer.

Malgré tout cela, David sort 2 autres poissons et j’arrive également à en sortir une.

 

Une belle nuit productive avec 4 poissons au sec.

 

 

Au C8, Guillaume et Xavier refont 6 poissons. Une très belle nuit également.

 

Malheureusement, malgré l’acharnement d’Irwin et Pierre-Alain, c’est le capot.

A l’arrivée des commissaires, ma première question est combien de poisson sur les postes avant notre pesée, surtout au A6. Ils me répondent « 4 poissons sur ce poste et plusieurs décapotages sur les autres ». Pas vraiment une bonne nouvelle pour nous !

Nous sommes à 52.250kg. Nous serons certainement 2ème voire 3ème en fonction du poste A3.

Pour Guillaume et Xavier, ils arrivent au poids de 78.975kg. Certainement 1er de leur secteur. Une très belle performance.

Sachant que beaucoup d’équipes ont décapotées cette nuit, cela ne sera certainement pas une première place, mais nous espérons tout de même accrocher un podium en 2ème ou 3ème positions.

Il est 10h, la compétition est terminée.

L’heure est au rangement.

Le suspense est de taille, nous ne connaissons absolument pas le classement final.

Nous nous rejoignons à la salle de Gervans pour refaire la compétition.

Notre premier geste d’amitié va à Irwin et Pierre-Alain qui ont tout donnés sans la moindre prise d’une carpe. Ils sont vraiment déçus.

Nous buvons un verre tous ensemble et passons à table pour la proclamation des résultats.

Après les discours des différents membres associatifs ou de la commune, Fernand commence à appeler les équipes de la dernière à la première place.

Au bout de plusieurs minutes, nous arrivons au top 5. Ce n’est déjà pas mal, mais nous espérons beaucoup mieux.

En 5ème position, c’est le club « Carpe club du confluent 82 », allez Top 4.

Malheureusement, Fernand commence à dire qu’il va appeler les locaux. Nos visages deviennent sans rire et très déçu sur le coup.

La cuillère en bois, au pied du podium ! Ah non !

Fernand appelle bien le « Suncarpe26 ».

La dernière nuit a vraiment été fatale. Il y a 2 équipes qui ont fait une remontée fantastique.

En troisième position c’est le club de « Carpe nature haute Corrèze », vice-champion le club de « Hericourt pêche compétition ».

Et un grand bravo au club de « Friends Carp Club » qui décroche le titre de champion de France 2017.

Notre classement final est très très bon par rapport à notre grille de départ. Nous ne pouvions pas bien faire mieux.

Guillaume et Xavier terminent 1er du secteur C, puis Thomas et David 2ème du secteur A en remontant 3 places la dernière nuit.

Nous totalisons la somme de 1+2+14.5 = 17.5pts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous nous félicitons les uns les autres de notre performance. Sur le papier, nous n’aurions jamais parié d’être à ce classement final.

Je crois que nous avons tous encore vécu un grand moment d’émotion à vivre ce championnat. C’est vraiment l’équipe qui se retrouve pour faire un résultat.

L’adrénaline est restée du début à la fin sur cette compétition. Le titre était jouable jusqu’à la dernière minute.

Cela sera avec plaisir que le club se représentera en 2019.

Je tiens à remercier tous les bénévoles pour cette organisation et encore un grand bravo au club « Friends Carp Club » pour leur titre bien mérité.



Sun carpe 26


Laisser un commentaire

IMPORTANT ! Pour éviter le spam merci de répondre à cette petite opération mathématique

Quel est le résultat de 10 + 11 ?
Please leave these two fields as-is:

Europche 07 Les Semailles, site de vente en ligne

Nous retrouver sur facebook