Météo St Vallier

La Lune

Nos amis Facebook
Vidéos carpe
La presse carpe
magazine Carpe nature

Carpe nature

en savoir plus sur Carpe nature
magazine Carpe Magazine

Carpe Magazine

en savoir plus sur Carpe Magazine
Les marques
logo Big Carp

Vous êtes içi : Accueil > What's up ? > Les plombs de pêche à la carpe, lequel choisir ?

Les plombs de pêche à la carpe, lequel choisir ?

6 décembre 2010 - 8 h 00 min

Les plombs de pêche pour la carpeDans le business du monde de la carpe, les marques débordent d’imagination pour nous proposer sans cesse des nouveaux produits. Entre innovations technologiques et observations terrain, que faut-il en penser et pourquoi ? Est-ce vraiment nécessaire ?
Dans l’univers du matériel de pêche à la carpe, il existe notamment de nombreux types de plombs. Pas facile de savoir lequel choisir … Quel sont leurs spécificités et dans quelles circonstances les utiliser ?

Matières, tailles, poids, types de fonds, camouflage, … tout savoir sur les plombs de pêche à la carpe et mieux appréhender le rôle des plombs.

Ce qu’il faut savoir

Les carpistes s’acharnent souvent à réaliser des beaux bas de lignes efficaces et qui améliorent les chances de piquer le poisson. Mais beaucoup d’entre nous ne font pas attention au type de plomb qu’ils utilisent. Il faut savoir qu’il joue un rôle très important dans la réussite de vos sessions !

En effet, le plomb sert à :

  • plaquer le montage sur le fond afin de déposer l’esche dans une zone d’alimentation des carpes
  • permettre à des montages auto-ferrant de piquer la carpe seule
  • déjouer la méfiance des carpes en étant discret
  • s’adapter aux différentes natures de sols
  • propulser la ligne à des distances importantes (+ de 150m pour les meilleurs lanceurs)

En ce qui concerne les lancés, il faut adapter le plomb en fonction des spécificités des cannes. Pour cela, il faut trouver le plomb idéal qui permettra d’utiliser au mieux les propriétés et le nerf de la canne. Un sous-plombage ou un sur-plombage ne permettront pas d’atteindre les longueurs maximums et en cas de plomb trop lourd, le matériel s’use plus vite.

Forme et poids

Il existe des dizaines de formes différentes avec lesquels il faut jongler en fonction du type de pêche que vous pratiquez. Pour des pêches à longue distance, préférez des plombs aérodynamiques comme le missile et pour des pêches de courants préférez des plombs plats avec des poids plus importants. Si vous souhaitez pêcher de façon très précise, les plombs dit « quadripal » permettent grâce à leurs ailettes une meilleure précision au lancé. Enfin, si vous pêchez avec des montages auto-ferrant, le plomb boule paraît le mieux adapté.

Toutes ces formes sont étudiées pour optimiser vos résultats dans toutes les circonstances. Mais le poids de celui-ci est à déterminer suivant différents facteurs : la distance de pêche souhaitée, le montage utilisé et la puissance de vos cannes. Il est évident que pour nous, pêcheurs de rivière, nous favorisons les plombs de 150gr + pour tenir dans le courant et permettre un bon auto-ferrage. Il n’est pas rare d’utiliser des plombs rivière de 200 à 300grs que nous posons en bateau pour être précis et ne pas abimer le matériel.

Enfin la forme et le poids du plomb permettent aussi de réaliser des montages auto-ferrant. L’efficacité de celui-ci est aussi déterminé par l’emplacement de l’attache par rapport au centre de gravité.

En fonction des fonds

Selon la nature du fond, le choix du plomb peut être modifié. En effet lorsque vous pêcher sur des fonds vaseux, il est nécessaire pour que votre montage pêche, de conserver le bas de ligne en dehors de la vase. Pour cela, il est conseillé d’utiliser des plombs à grande surface portante afin qu’il ne s’enfonce pas trop.
Si les fonds sont encombrés, il est intéressant de choisir un plombs qui descendent doucement au fond de l’eau et qui remontent vite à la surface. Cela lui permet de se dégager plus rapidement des obstacles et ainsi de moins accrocher. Aussi ce type de plomb permet de ne pas effrayer les poissons se trouvant à proximité de la zone de pêche.

Adapté à la distance

En effet, pour atteindre des longues distances, le poids du plomb n’est pas le seul facteur à prendre en compte. A poids égal, la forme joue un rôle essentiel en ce qui concerne sa stabilité, son aérodynamisme et sur la précision des lancés. Si vous pêchez du bord et que vous souhaiter exploiter une zone à longue distance, les plombs missiles et rilobes sont les plus appropriés.

Bien entendu, d’autres paramètres sont indissociables pour obtenir un bon lancé : la puissance de la canne, la précision des gestes, la longueur de la bannière, l’utilisation de repères, …

Le camouflage

Lorsque vous pêchez dans des eaux ou le poisson est éduqué, il est nécessaire de réaliser des montages ultra discret sans oublier le plomb. Il faut par exemple éviter les reflets du soleil sur le plomb ou tout simplement les contrastes de couleurs entre le fond et le plomb.  Pour cela, il existe différentes solutions : vous pouvez utiliser des plastifiants de différentes couleurs pour s’adapter (vert pour les fonds recouverts d’herbes, beige pour les fonds en sable et noir pour les fonds vaseux). Cela permet également de limite l’usure du fil lors de frottement sur le plomb.

Il est aussi possible de fabriquer/acheter des plombs « moule » (forme et couleur du mollusque), plombs galets qui passent inaperçu dans les gravières ou encore des plombs recouverts de sable avec de la colle ou incrustés directement dans le plomb. En lac, nous conseillons d’utiliser de la tresse plombée et/ou du Leadcore pour plaquer les montages au fond et être encore plus discret. Enfin pour les pêches de bordure, il est recommandé de faire appel à des back-leads (coulissant ou à fil) pour que la bannière ne soit pas visible. Bien entendu, le poids du backleads est à adapté en fonction du poids du plomb, de la distance et du courant.

Quelques exemples de plombs carpe

Type de plomb Description

Le plomb missile :

Sa principale caractéristique est d’avoir une forme qui pénètre bien dans l’air et donc il facilite les lancés à longue distance.
Alors si vous cherchez à lancer loin, c’est celui-ci qu’il vous faut ! Mais n’oubliez pas d’adapter son poids en fonction de la puissance de votre canne sinon ses propriétés ne sont plus valables.

plomb-trilobe Le plomb trilobe :

Il dispose de petites ailettes à la manière d’une fléchette. Cela lui donne une bonne stabilité dans l’air et permet d’effectuer des lancés plus précis. Si vous voulez viser juste, alors les propriétés de ce plomb sont adéquates.

Le plomb inline :

Contrairement aux autres plombs qui nécessitent un clip pour les fixer à la ligne, les plombs inline s’adaptent directement sur le fil. Cela permet d’avoir un montage plus propre au fond de l’eau mais aussi d’améliorer les montages auto-ferrant. Il conviens également bien pour les montages flottants afin de limiter les risques de nœuds.

Le plomb rivière :

Souvent reconnaissable grâce aux « pics » dont il est recouvert, le plomb rivière est caractérisé également par sa disponibilité jusqu’à plus de 200grs. Bien souvent rond ou en forme de poire, il est utilisé principalement dans les courants des rivières ou fleuves.

plomb poire Le plomb poire :

Son nom viens naturellement de sa forme,

Le plomb montre :

Le grand intérêt de ce plomb et sa forme plate. Il est très adapté pour une pêche dans des fonds en pente. Le plomb se plaque parfaitement au fond et ne risque as de rouler.

Le plomb pendule :

Savant mélange entre les avantages du plomb boule et du plomb missile, il permet d’avoir un centre de gravité à l’arrière du plomb et donc d’avoir un comportement rotatif au fond de l’eau. Si le poisson déplace le montage, le plomb tourne et ne répercute pas de résistance au poisson. Très utile dans des eaux ou le poisson est méfiant.

Le plomb mahin :

Il permet un autoferrage très prononcé car le poisson lève la masse totale du plomb, ce qui assure une pénétration franche de l’ hameçon. Aussi ce système est recommandé pour la pêche à longue distance car la position parallèle à l’ anti-emmêleur permet d’augmenter la longueur des lancers. Autre avantage, le poisson peut aisément se débarrasser du plomb et de la ligne en cas de casse ou de blocage dans des obstacles.

Le plomb zip :

Très ressemblant au plomb missile, le zip dispose des même caractéristiques avec en plus un émerillon mobile pour clipser au clip plomb. Cela lui donne un aspect rotatif qui lors des combats notamment permet de moins gêner et/ou de faciliter la piqure du poisson.

Le plomb feeder :

Un plomb très utile en lac qui permet de gagner en précision d’amorçage. En effet, grâce à ses grandes ailettes il permet de joindre à quelques centimètres de votre esches, une boule d’amorçage. Laissez libre recours à votre imagination et mélangez bouilltes, graines, pellets, boosts, huiles, farines, … Rendez encore plus attractifs vos montages et favoriser une belle pêche au spots !


Les backleads :

Pour donner plus de discrétion à vos montages lors de pêche de bordure ou pour couler vos lignes lorsque vous pêchez une zone encombrée.
Il existe trois types de backleads : coulissants pour plaquer votre bannière, avec des billes émentées (ex : Funfishing) ou à clip fil (ex : Fox).
Les backleads existent en plusieurs poids pour s’adapter à vos conditions de pêche. Il est parfois utile d’utiliser simultanément un coulissant et un avec fil.


Les plombs camouflages :

Toujours dans un soucis de discrétion, il est possible de trouver dans le commerce ou de fabriquer des plombs qui possèdent un revêtement ou conçus avec des matériaux naturels. Il deviens même presque impossible de voir la différence quand ils sont en situation.

Les plombs absorbants :

Discret est revêtus d’une matière absorbante, il est maintenant possible de booster ses plombs de pêche. Imaginez l’attractivité de vos montages et la différence que cela peut faire en compétition ou dans des eaux très pêchées !

Conclusion

Il existe des dizaines de plombs différents. Mais si ils existent c’est que chacun conviens à une situation de pêche différente (courant, obstacles, distance de pêche, nature du fonds, pression de pêche, …). Nous tenons à rappeler également que le plomb est mauvais pour l’environnement alors il faut essayer d’en laisser le moins possible au fonds de l’eau. Et c’est aussi bon pour votre portefeuille !

C’est derniers mois, le prix du plombs ne cesse d’augmenter. C’est aussi lié au fait qu’il est de plus en plus rare. Pour palier à ce phénomène, des nouveaux matériaux vont faire leur apparition sur le marché. Mais d’ici là il reste une solution simple pour payer moins cher vos plombs de pêche : les fabriquer vous-même. Pour cela il existe des moules que l’on peut acheter sur internet et récupérer des plombs d’équilibrage dans les garages automobiles par exemple. Nous présenterons dans un prochain article comment confectionner ses propres plombs.



Cet article traite de :
Olivier TORTEL


Laisser un commentaire

IMPORTANT ! Pour éviter le spam merci de répondre à cette petite opération mathématique

Quel est le résultat de 2 + 9 ?
Please leave these two fields as-is:

Europche 07 Les Semailles, site de vente en ligne

Nous retrouver sur facebook