Météo St Vallier

La Lune

Nos amis Facebook
Vidéos carpe
La presse carpe
magazine Carpe Magazine

Carpe Magazine

en savoir plus sur Carpe Magazine
magazine Carpe Record

Carpe Record

en savoir plus sur Carpe Record
Les marques
logo Dragon Baits

Vous êtes içi : Accueil > Pêches en commun > Pêche en commun 2007

Pêche en commun 2007

29 septembre 2007 - 21 h 51 min

En 2007, le Sun Carpe 26 a décidé de faire un classement par équipe et individuel des résultats de pêche en commun. Vous trouverez ci-dessous, le résumé des pêches et les classements à l’issus de nos pêche du club. Nous mettons l’accent sur la convivialité, la bonne humeur mais aussi la qualité de pêche.

Accès direct :

1ère pêche en commun
2ème pêche en commun
3ème pêche en commun
4ème pêche en commun
5ème pêche en commun
– 6ème pêche en commun

Première pêche en commun (2, 3 et 4 mars 2007) sur le secteur de St Vallier :
retour haut de page

Présent : Jérémie ALLEON, Guillaume ROBIN, Fernand DE CASTRO, Stéphane BIANCHIN, Stéphane PASCAL, Franck VALLON, Thomas OGIER, Emmanuel FILOGRASSO, Olivier TORTEL, Pierre-Alain ROSIER

Compte rendu :

Le club du Sun Carpe 26 à décidé de mettre le paquet en 2007. Le nouveau bureau et les membres sont motivés pour faire bouger le club. Cette année, fidèle à ce qui a été prévu à l’AG, nous avons effectué notre première pêche en commun. Si certain sont arriv&eacutes; tôt le vendredi, d’autre, retenus pour raisons professionnelles, n’arrivent que le samedi. Cette première sortie fut laborieuse car le Rhône transporte beaucoup d’herbes, branches, plastiques et autre déchets. Les barrages sont ouverts et il faut plomber un max pour que ca pêche correctement. Le week-end s’annonce difficile et sans trop de poissons au sec. Comme dis Fernand, les carpes n’ont qu’à ouvrir la bouche en plein courant. Nous espérons que quelques poissons viendrons s’alimenter en bordure.

Après avoir réfléchi sur la technique à adopter, les cannes pèchent malgrès tout. Le début de soirée est bien calme ce qui permet de se retrouver ensemble sur un poste pour partager quelques verres. L’équipe n°5 et Manu décident d’attendre Olivier pour manger qui arrive finalement à 22h. Thomas est déjà dans le bed … Quand soudain, vers 23h30 un carp sounder se met à retentir ! C’est Guillaume qui fait le premier départ et malgrès que le frein soit séré, le poisson dévide à vive allure la bobine. Malheureusement, elle se réfugie dans un obstacle qui oblige Guillaume accompagné de Manu, à prendre la barque. Arrivé sur l’obstacle, le bas de ligne cède. Puisque qu’un malheur n’arrive jamais seul, en regagnant la berge, une deuxième ligne se prend dans le moteur. A minuit, 2 cannes sont à remonter chez l’équipe 5. Toutes les équipes ont ensuite dormi sur leurs deux oreilles malgrès quelques bips à cause des dérives.

Au petit matin, seul Thomas relève une brème piquée sans doute depuis quelques heures déjà. A l’équipe 4, Manu décide de changer son mode de pêche. Les plombs de 280 grammes ne tenant pas sur les fonds de 3m, il décide de mettre une pierre en gize de plomb. Si dans la journée cette technique fonctionne, il pense faire du poisson pendant la prochaine nuit. Pendant ce temps, l’équipe 2 et Jérémie se découragent face à ce Rhône qui commence à être trop difficile à pêcher. Ils décident de se rendre sur un plan d’eau. Le temps s’améliore au fil de la journée et les pêcheurs commencent à reprendre espoir. Des poissons vont certainement se rapprocher du bord pour venir se nourir et les lignes sont tendues en bordure pour faciliter la pêche. Seul Guillaume péchant le plus en aval décide de tendre sur une souche dans 1m2 d’eau.

Le repas du soir se prend tous ensemble : au menu c’est ravioli pour certain et purée pour d’autres, après un petit apéro. La nuit se passe sans aucun départ et nous assistons, sans nous en appercevoir, à une éclipse de lune. Il est 8h du matin quand nous voyons (équipe 4), débarquer Franck notre président tout affolé avec une canne à la main. Depuis son poste, cela fait quelques minutes qu’il observe un objet qui dérive de façon bizarre. Il s’appercoit que ce n’est pas un objet mais un silure mal en point qui essaye de s’en sortir. Franck et Manu décident de s’approcher en bateau. Ils prenne au passage un gros leurre à Fernand (qui dors toujours) et montent sur la barque pour essayer de l’attraper. Quand soudain, Manu l’arpone. De retour sur la berge, le poisson est analysé : aucune blessure apparante, nous ne comprenons pas. Puis le glan est remis à l’eau et continu finalement sa descente sur le Rhône.photo1-2

Chacun retourne à son poste pour commencer à ranger. L’équipe 4 décide de relever les lignes qui ont dérivées. Tout au long du fil, Manu à la désagréable surprise de remonter beaucoup d’herbe, de plastique etc… La ligne est lourde car il a décidé de garder la pierre comme plomb. Arrivé au bord, un remou juste en dessous de la ligne… Manu s’exclame heureux : « OH une carpe ! ». Enfin, la première carpe dans l’épuisette. 5,5kg à la pesée, ce qui permet à l’équipe 4 et surtout Manu, de se placer en première position.

Pour le reste des équipes, aucun poisson n’est enregistré et les pêcheurs sont déçu du résultat de cette première sortie du club. Seul l’équipe 5 enregistre 12 brèmes, ce qui les occupent et sauve la bredouille.

Le rendez-vous est donné pour le 30 mars sur le même secteur, en espérant que le temps soit plus favorable à la pêche. Au programme : néttoyage des berges pour l’enduro et faire du poisson !

Olivier TORTEL
Webmaster

Deuxième pêche en commun (30 mars au 1er avril 2007) sur le secteur de St Vallier :
retour haut de page

Présent : Jérémie ALLEON, Guillaume ROBIN, Fernand DE CASTRO, Stéphane BIANCHIN, Stéphane PASCAL, Franck VALLON, Thomas OGIER, Emmanuel FILOGRASSO, Olivier TORTEL, Pierre-Alain ROSIER, Julien VEYRIER, Claudes JAMES …

Compte rendu :

Pour notre deuxième pêche en commun, nous avons décidé de nous installer sur le secteur de pêche de l’enduro du week-end prochain. L’objectif de cette sortie est de préparer le secteur pour notre enduro du week-end de Pâques. Nous allons tater le terrain, préparer les postes et faire comme chaque année une opération de nettoyage des berges.Pour cela, nous nous sommes donné rendez-vous au bord de l’eau. Comme à chaque fois, chacun arrive à l’heure qu’il veut. Certain chanceux sont déjà là depuis jeudi et en profitent pour faire un amorçage précis dans le but de rentrer le plus de poisson sur le coup. Le temps est propice à la pêche puisque le début de semaine à été ensoleillé, mais vendredi la pluie est tombée au nord de la région Rhône-Alpes. Cependant, sur le secteur de pêche nous ne voyons pas trop de changement. Deux équipes décident de se mettre au milieu du secteur péchant à l’aide d’un repére dans 5 mètres d’eau. Ils sont assez confiant car après un passage d’écho-sondeur, de nombreux poissons ont été repérés. Pour les autres équipes, le choix s’est porté sur le haut du secteur. Il s’agit à cet endroit d’une pêche de bordure car le courant est important à cet endroit et le fond atteind déjà 3 m à 10m du bord.IMAG0192

La nuit du vendredi est très fraiche et la température descend à -3°C vers 23h. Heureusement qu’au Sun Carpe 26, on sait se réchauffer. A croire que les carpes ont elle aussi, senti la baisse de température car elles restent cette nuit là, confortablement dans leur duvet. Au petit matin, seul le président est tombé du lit malgrès le froid et nous réveille avec des pain au chocoloat et croissant tout chaud qu’il est allé cherché à la boulangerie du village. Il est bien ce président ! Durant cette première nuit, seulement 3 poissons : Jérémie fait une 8kg l’équipe des Stéphane 2 poissons. Après un petit dèj, nous commencons à 9h, le nettoyage des berges. Résultat de la pêche : sac plastiques, flacons en tout genre, bouteilles en verre, et autre détritus. Nous constatons agréablement au fil des années, une amélioration au niveau de la propreté des berges. Cela n’empêche pas que nous avons récolté pas moins de 25 sacs poubelle (200 litres) sur 4km de berges. Même si cela s’améliore, il ne faut pas baisser les bras et nous comptons sur vous tous pour améliorer la qualité de notre environnement. Amis pécheurs, quand vous quittez votre poste de pêche, merci de le laisser plus propre que lorsque vous êtes arrivé. Si chacun y met du sien, la nature nous le rendra.IMAG0189

Nous avons passé toute la matinée à nettoyer les berges qui seront notre terrain de jeux le week-end prochain. La presse est venu nous rencontrer pour écrire un article sur notre action. Espérant que beaucoup de lecteurs seront sensibilisés au respect de l’environnement.

Après avoir mangé au poste à Fernand, nous avons commencé à marquer les postes pour l’enduro. L’objectif de cette année est d’utiliser les deux berges afin de placer les 26 équipes et leur permettre de pêcher dans les meilleurs conditions. C’est pourquoi nous laisserons environ 200 mètres entre chaque poste en les placant sur à des endroits que nous connaissons et qui sont très intéressants au niveau des fonds. Nous passerons toute l’après midi à délimiter au sol les angles de pêche, les numéros et à les nettoyer si besoin. Sans oublier l’accessibilité pour la mise à l’eau des embarquations.

2eme1

Pierre-Alain, nous a rejoinds dans l’après-midi et s’est installé sur le haut du secteur. En tant que nouveau membre, il fait l’enduro la semaine prochaine. Venu repérer le secteur il espére prendre du poisson pour venir confiant. Julien et Stéphane nous ont également rejoinds sur le haut du secteur. Le soir, tout le monde remet les cannes à l’eau et ré-ammorce son poste. La deuxième nuit s’annonce plus douce. Nous nous retrouvons tous sur le même poste pour faire un apéro. Etant très content de nous retrouver ensemble au bord de l’eau, les discussions vont bon train. L’apéro nous fait oublier les températures qui ont chutées et vers 00h10, Manu posté plus bas nous téléphone pour nous annoncer la prise de Claude, un poisson de 18kg5 qui est en fait un beau poisson d’avril. Mais quelques minutes après, un son aigu nous coupe net dans notre discution. C’est Pierre-Alain qui se met à courir vers son poste. Arrivé vers les cannes, le moulinet est en train de dévider à fond. Il prends contact avec le poisson et met au tapis une superbe commune de 11kg5. Les paupières deviennent lourdes et nous décidons d’aller nous coucher.

2eme2Au petit matin, nous faisons le tour des équipes pour prendre connaissance des prises enregistrées. La nuit n’as pas été très agitée car Pierre-Alain à sorti une commune de 9kg, Olivier un poisson de 5kg250 et Manu deux poissons de 12kg et 8kg dans la nuit. La pêche n’est pas encore finie car nous comptons les poissons jusqu’à 12h le dimanche. Petit dèj en groupe oblige pour discuter des combats de la nuit, poissons pour les uns et mal de tête pour les autres.
Les obligations du dimanche midi font que la pluspart des pécheurs rentre en fin de matinée. Cela n’empêche pas les autres d’enregistrer des départs. En effet, à 11h45, Pierre met au sec une petite 2eme3commune de 3kg. Puis à 13h30, Thom décroche un beau poisson qui à pris le courant. Il est démoralisé car il loupe son seul départ du week-end. Nous retiendrons de ce week-end, l’opération de nettoyage des berges qui nous a montré les améliorations de la qualité de notre environnement. Mais n’en restons pas là ! Aussi, cette deuxième pêche en commun à été plus productive que la prmière, grâce au réchauffement de la température de l’eau. Nous vous donnons rendez-vous pour notre enduro, le week-end de Pâques.

Prochain rendez-vous : enduro du club du 6 au 9 avril, manche qualif du championnat de France du 22 avril au 1er mai, pêche en commun du 25 au 27 mai. Nous espérons lors de ces sorties, un temps agréable pour le bon déroulement de la pêche et un nombre important de prises.

Olivier TORTEL
Webmaster

Troisième pêche en commun (25 au 27 mai 2007) sur le secteur de St Vallier (l’aveyron) :
retour haut de page

Présent : Jérémie ALLEON, Guillaume ROBIN, Stéphane BIANCHIN, Franck VALLON, Emmanuel FILOGRASSO, Olivier TORTEL, Pierre-Alain ROSIER, Julien VEYRIER

Compte rendu :

Cette troisième pêche en commun nous as permis de nous retrouver après l’enduro. Petit moment de détente entre pots pour partager nos souvenirs et nos aventures pendant cet évènement. Chacun affiliés à une activité, nous n’avons pas tous vécu de la même façon, les différentes étapes de l’évènement. Lors de cette pêche en commun le Rhône est un peu bizarre : la température à permis aux poissons de commencer à frailler et la pluie des derniers jours donne un peu de courant au fleuve. La pêche sur le secteur de l’Aveyron sera donc limitée à une pêche de moyenne distance. Le soleil est au rendez-vous et nous sommes contents de pouvoir effectuer une pêche en commun dans de bonnes conditions, enfin ! Les premiers qui sont arrivés en début d’après-midi ont déjà mis les cannes à l’eau. Le week-end s’annonce bon puisque steph à déjà fait une 18kg… affaire à suivre !

Pour cette nouvelle sortie, notre président à lui aussi sorti les cannes et se sent plus libre maintenant que l’enduro est passé. Le premier soir, S8002295nous nous sommes étalé sur environ 1km de berge de façon à pêcher correctement. Cela n’empêche pas que l’on se retrouve tous sur le poste du milieu pour prendre un (des) verre(s) ensemble. Chacun mange à la bonne franquette et se désaltère copieusement. Au bout de 3 heures d’appéro, les discussions sont stoppées net, par une voie qui s’exclame « ça déroule quelque part ! ». En effet, un poisson est en train de faire kiner un détecteur. Il me semble que cela viens de ma batterie, alors je pars en courant dans le noir jusqu’à mon poste. Un carpounette est venu gouter à mon esche, c’est le premier poisson de la nuit, une commune de 9kg.

Nous retournons tous au bar pour continuer la soirée. DJ Guillaume monte les watts du 806 et plusieurs tombent la chemise. Quand soudain le DJ est à court de musique et je lui propose d’aller chercher un CD à la voiture. Rapidement je jette un oeil sur mes cannes histoire de voir si les détecteurs sont bien allumés. Et là, S8002270malheur ! La canne posée sur un pic n’as presque plus de fil dans la bobine ! Le détecteur n’avait plus de pille et nous ne l’avons pas entendu. Je commence à pomper et sent quelques coups de queue, un poisson à parcouru déjà presque 100m en passant dans les souches qui recouvrent le fond de ce secteur. En insistant un peu, je le ramène progressivement et réveille le président qui est sur le poste à ma gauche. Les faibles fonds des 50 premiers mètres me permettent de m’avancer dans l’eau et de mieux atteindre le poisson. Après 10 minutes d’effort, je met au sec une commune de 6kg qui me fait bien plaisir. Ce deuxième poisson mérite bien un petit verre.

La soirée se prolonge très tard pour certains et les bringeurs sont rejoinds par un groupe de jeunes qui ont entendu la musique en se balladant à pieds. Lorsqu’ils arrivent sur le poste ils découvrent des gars à moitié à S8002275poil, alors ils en font autant et se mêlent à la fête. Le lendemain certain ont mal au bu. Peut-être un reste de la veille … Cela n’empêche pas les plus acharnés de replacer les cannes et de ré-ammorcer. Le président lui est déjà parti pour préparer le barbecue de midi. C’est un bon celui-là on va le garder je crois. Bilan de la première nuit : Stéph à touché un poisson de 9kg, et j’ai bien fini avec encore 2 poissons au levé du jour. Chacun est en train de se reposer quand un détecteur se met à siffler, en effet il y a une touche sur la batterie du président pendant son absence. Mais malheureusement, une fois arrivé à son poste, plus rien.
L’heure est à la préparation du repas de midi, tout le monde s’active pour préparer le barbecue et la salade. Avec cette chaleur, nous avons bien mérité un petit canon tous ensemble. Des membres du club qui ne pêchent pas ce week-end nous on rejoinds pour casser la croute. Après un repas tous ensemble à partager nos histoires, je dois partir et commence à ranger mes affaires quand un départ se met à dévider la bobine. Pour finir ma pêche je sort un poisson de 6 kg et repars content de ma nuit à l’improviste. « Nouveau » qui est arrivé à midi décide de prendre la relève sur le poste. La soirée du samedi ressemble fortement à la précédente et les membres du Sun Carpe profite à 200% de leur soirée. En ce qui concerne la pêche, c’est assez calme avec 2 poissons sur la deuxième nuit. Le résultat de cette troisième pêche en commun reste assez médiocre pour la saison. Vivement le mois prochain que l’on remette ça.

Prochain rendez-vous : pêche en commun du 22 au 24 juin. Nous espérons lors de cette sortie, des conditions optimales pour enregistrer de nombreux départs. Si le dieux du Rhône nous entends …

Olivier TORTEL
Webmaster

Quatrième pêche en commun (22 au 24 juin 2007) sur le secteur de Ozon :
retour haut de page

Présent : Jérémie ALLEON, Guillaume ROBIN, Stéphane BIANCHIN, Stéphane PASCAL, Thomas OGIER, Olivier TORTEL, Pierre-Alain ROSIER.

Compte rendu :

Depuis la dernière pêche en commun, le Rhône est en cru chaque semaine. La pêche de ce week-end s’annonce difficile et les herbiers qui sont présents sur les 20 premiers mètres du secteur ne vont pas nous simplifier la tâche. Nous avons décidé de nous rendre en sortie de virage sur le secteur d’Ozon pour essayer de limiter le casse. Nous savons que ce n’est pas le secteur le plus productif à cette époque de l’année mais il reste le « seul » pêchable pour ce week-end. Aussi, il fait très chaud pendant l’après midi et ce secteur ne propose que très peu d’ombre. Autant vous dire que le moindre arbre est convoité par les membres du club qui ont pu faire le déplacement. Comme à chaque fois, les poissons pris entre le vendredi 20h et le dimanche 12h00 compterons pour le classement individuel du club. Ce secteur à été exploité durant la manche qualificative du championnat de france 2007, il y a 2 mois mais n’as pas été énormément productif (environ 30 poissons pour 8 équipes et pendant 4 nuits).14kg-olivier

Comme d’habitude, nous nous sommes installé sur environ 500m de berge et nous sommes retrouvé pour un petit apéritif. La fraicheur de la nuit nous permet de rester éveillé sans trop de coups de soleil même si certain prennent des couleurs au fil des verres. La soirée se prolonge tard dans la nuit et n’est pas interrompue par un poisson. Au réveille, nous faisons le point sur la nuit : tout le monde à bien dormi sauf moi qui est fait deux départs, deux décroches sans doute à cause des degrés la veille qui ont étaient élevés. En effet, j’ai complètement zappé un passage de la nuit d’après ce que me disent les autres. Je dois m’absenter 2 heures et laisse mes cannes sous la surveillance des collègues. A mon retour tout le monde est à l’apéro et je décide de relever les cannes pour contrôler que ça pêche bien. Je prends la première canne et là coup de tête. Pendant mon absence, un fish s’est piqué et s’était calé au fond. Avec beaucoup de mal j’arrive à lui faire traverser les herbiers et je sort une jolie commune de 9kg un peu rose. Elle doit aimer les écrevisses celle-là !

Cela nous réconforte dans l’idée que la prochaine nuit sera meilleure. Plein d’espoir nous repartons sur le poste de Steph et Boul pour déjeuner. Les plus organisés d’entre nous on amené de la viande pour faire un barbecue. Mais au moment d’allumer le feu, nous nous apercevons que personne n’a pensé à amener une grille. Boul le grand inventif décide donc de faire cuire quelques saucisses à la casserole avec du beurre. Et bien sachez que le résultat n’est pas trop mal mais après vous pouvez jeter la casserole qui est toute noire au fond. Merci quand même pour le repas Boul !

La chaleur nous assomme est certain décident de faire la sieste. Pain choc et nouveau qui pêchent ensemble, décide d’attraper un brème et de ozon_9kgtaquiner le moustachu. En quelque minutes seulement, nouveau fait sa brème et l’accroche au bout d’un gros hameçon et qui y sera toujours le lendemain matin. Les silures n’étaient certainement pas dans le coin. Jerem, lui, sort son petit zod pour aller poser les lignes et mettre un peu plus de poids pour tenir au fond. Il amorce bien en dessus de ses montages pour s’assurer de ne pas en faire profiter le voisin d’en dessous. Le soir, nous avons la chance de voir arriver la femme à Jerem qui nous amène quelques provisions pour tenir jusqu’au lendemain : bière, charcuterie et gâteaux apéritifs, de quoi passer une bonne soirée.

En effet, nous passons une bonne soirée au bord de l’eau avec une température qui commence à diminuer pour notre grand plaisir. Le Rhône aussi à l’air de se calmer et nous sommes confiant de voir le nez d’une carpe cette nuit. Une équipe s’est installée en face et positionne son matériel. Ils règlent leurs cannes quand soudain, les centrales de jérem et d’Olivier se mettent à sonner, mais rien sur les deux batteries !9kg_Oliv

Après plusieurs minutes d’hésitation, nous nous apercevons que nos trois centrales MK2 sont branchées sur la même fréquence. Aussi tôt nous décidons de les éteindre, ça vaut mieux pour notre sommeil. Comme à chaque pêche en commun, nous mangeons, buvons, rigolons ensemble et passons plusieurs heures à discuter de la pluie et du beau temps. La fatigue de hier au soir, nous dirige petit à petit chacun dans les bras de Morfé.

Dès l’aube, la plupart des gars sont réveillés. Certain partent tôt pour aller rejoindre leur famille et d’autres sont en train de prendre le petit dèj. Guillaume est en train de faire le tour des postes pour dresser un bilan de la nuit : Jerem à fait une 9kg, Boul également et quand je leur annonce que j’ai fait 4 départs, ils ne me prennent pas au sérieux. En effet, j’ai cassé une fois car le poisson est aller se mettre dans une souche, deux décroches dues aux herbiers qui passe dans la hampe de l’hameçon et qui dépiquent le poisson. Mais heureusement je suis arrivé à mettre au sec une belle commune de 14kg qui est au sac. Je profite du passage de Guillaume et Nouveau pour la peser. Elle retrouve alors son milieu naturel tout en douceur. Merci madame carpe. L’heure est au rangement pour tout le monde quand « La toume » fait un départ quelques minutes avant de plier sa batterie. Une jolie commune de 9kg lui remonte le moral qui été bien bas ce week-end.

A la pêche il ne faut jamais baisser les bras car les efforts et la persévérance finissent toujours par payer.
Et voila le week-end de pêche touche à sa fin, merci à ceux qui ont été présent et petite pensée aquatique aux absents qui bossaient ou qui avaient un empêchement. Nous vous donnons rendez-vous le 31 aout 2007 en Lorraine (pour ceux qui viennent) pour la finale du championnat de France de pêche carpe, où seront présente trois équipes du coin (St Valliers-Valence-Romans) dont trois personnes du club. Aussi, rendez-vous pour une nouvelle pêche en commun le 14-15 et 16 septembre.

Cinquième pêche en commun (21, 22 et 23 septembre 2007) sur le secteur de Serves :
retour haut de page

Présent : Jérémie ALLEON, Guillaume ROBIN, Stéphane BIANCHIN, Thomas OGIER, Pierre-Alain ROSIER, Julien VEYRIER

Compte rendu :

Petit changement au niveau du planning, deux équipes étant au championnat la semaine précédente, le président à pris la descision de repousser d’une semaine la pêche en commun. Le lieu défini pour cette session était l’Aveyron mais les conditions de pêche ne l’on pas permis, car les herbiers qui se détachent en amont, rendent difficile la pêche. La première option est de se rendre sur le secteur d’Ozon en aval du virage pour éviter ce phénomène. Surtout que le secteur à été péché le week-end précédent et s’est avéré productif. Le secteur d’Ozon est assez prisé des carpistes locaux car il héberge une densité de poisson intéressante. Les membres du bureau ont décidé de ne pas s’y rendre pour ne pas déranger l’équipe installée au milieu du secteur. Finalement, c’est au niveau de Serves s/ Rhône que nous décidons de nous intaller. Il s’agit en fait de la rive opposée à Ozon. Nous n’avons encore pas pêché ce secteur cette année et d’après quelques échos, des poissons y ont été sortis.

Il s’agit d’un secteur avec de nombreux obstacles et un fond couvert de roche. Une réserve importante de nourriture pour les carpes mais aussi un véritable cauchemard pour les carpistes. L’équipe installée sur l’autre rive nous laissé croire que nos amis de jeux se nourrissent un peu en ce moment, la pêche s’annonce bonne.

Le premier soir, les membres du club présent à cette sortie, décide de fêter leurs retrouvailles après 2 mois sans pêche en commun et prenant une « petite » collation. La fraicheur de la nuit et donc assez vite oubliée. Cette première nuit à permis de dormir sur ses deux oreilles puisque cela à été calme plat. La journée est restée identique à la nuit passée et les autres 24 heures suivantes ot beaucoup ressemblées aux précédentes. Bilan maigre de cette sortie pêche, 1 départ pour Guillaume et 1 pour Nouveau qu’ils ont respectivement décroché et cassé.

Nous souhaitons la dernière pêche en commun meilleure et vous tiendrons informé du résultat final.

Olivier TORTEL
Webmaster



Sun Carpe 26


Laisser un commentaire

IMPORTANT ! Pour éviter le spam merci de répondre à cette petite opération mathématique

Quel est le résultat de 8 + 4 ?
Please leave these two fields as-is:

Europche 07 Les Semailles, site de vente en ligne

Nous retrouver sur facebook