Météo St Vallier

La Lune

Nos amis Facebook
Vidéos carpe
La presse carpe
magazine Carpe Passion

Carpe Passion

en savoir plus sur Carpe Passion
magazine Top Carpe Max

Top Carpe Max

en savoir plus sur Top Carpe Max
Les marques
logo Pelzer

Vous êtes içi : Accueil > What's up ? > Techniques de propulsion de l’amorçage

Techniques de propulsion de l’amorçage

28 février 2011 - 8 h 00 min

Amorcer pour pêcher la carpeLa période des enduros va commencer alors nous vous proposons un article sur les modes de propulsion pour vos amorçages. Si en session l’utilisation du bateau facilite beaucoup l’amorçage, dans la plupart des enduros carpe, seul les techniques manuelles sont autorisées. Mais comment propulser son amorçage dans les meilleurs conditions et avec précision sur le spot exploité ? Nous allons tacher de vous donner quelques pistes pour aborder au mieux les compétitions à venir.

Le choix de la technique dépends beaucoup du type d’appâts et d’amorçage que vous utiliser. Bouillettes, farine, pellets ou graines ; chaque produit présenté ci-dessous dispose de ses propres applications.

La fronde

fronde pêche carpeSouvent apparenté au lance-pierre de quand ont été jeunes, la fronde est en fait une catapulte miniature. Il s’agit d’un système basé sur une propulsion par des élastiques fixés à une base que l’on tient dans la main. Une main tient la structure en forme de V et l’autre exerce une tension sur les élastiques. Un réceptacle fixé au bout des élastiques contient les appâts que l’on souhaite envoyer sur le spot.

Cette technique est très adaptée pour effectuer des amorçages à moyenne distance (5 à 50m) et permet d’envoyer toute sorte d’appâts : bouillettes, asticots, boules de farine, graines, pellets, glaçons, … Par contre la distance de lancé varie beaucoup en fonction du poids du projectile. Par exemple, les graines étant légères, elles atteindrons gère plus de 20m quand des boules de farines, plus lourdes, pourront aller jusqu’à 50m selon leurs diamètres.

Cette méthode est très pratique pour effectuer des rappels réguliers sans trop d’efforts. Assez peu utilisée pour la pêche de la carpe, les pêcheurs à l’anglaise sont très adepte de cette technique car elle est assez précise.

La pelle

la pelle pour amorcer la carpeLa pelle est une technique d’amorçage des plus simple. Adaptez-la à un manche d’épuisette ou à un manche spécifique pour propulser à faible distance (< à 20m) ; graines, pellets, boules de farines, bouillettes, …

L’avantage de cette technique est qu’il est possible d’envoyer une grande quantité d’appâts à la fois. Cependant, si vous souhaitez gagner en précision, il ne faut pas la remplir complètement. Grâce aux trous quelle contient en son fond, il est très facile d’égoutter les graines qui trempent dans un seau. Cet outil est également très apprécié lors d’amorçages en bateau pour disperser les appâts.

Il existe différentes formes de pelles pour répondre aux besoins des pêcheurs et elles peuvent s’adapter sur des manches de longueur différentes. Pour des amorçages à très faible distance ou en bateau, préférez des manches courts (20 à 30cm) et pour des amorçages sur des coups de bordure supérieurs à 6m, utilisez des manches d’épuisettes ou plus souples prévu à cet effet.

Le lance bouillette

cobra pour pêcher la carpeAussi appelé « cobra », qui est en fait une marque, il s’agit d’un tube travaillé pour permettre la propulsion de bouillettes à longue distance. Il existe plusieurs modèles permettant d’envoyer des bouillettes jusqu’à plus de 100m avec une précision qui est assez variable. En effet, étant donné la légèreté de ces appâts, la trajectoire est très influencée par le vent. Cependant, en son absence il est assez aisé grâce à un repère, d’amorcer à la bouillette un coup situé jusqu’à 100m de la berge.

Comme beaucoup de techniques, plus la distance est importante et plus il est difficile d’être précis. La matière, la forme et la longueur de votre cobra sont à prendre en compte car cela dépends de votre technique au niveau du geste. Préférez une matière légère pour ne pas avoir mal au bras en cas de gestes répétés régulièrement (en compétition par exemple). Vous trouverez à des prix très abordables (10 à 20€), ces produits chez tous les revendeurs de pêche. A noter qu’en fonction des diamètres de bouillettes que vous utilisez, il faut faire attention au diamètre du tube (20 ou 24mm).

Conseil spécial : pour les carpistes bricoleurs, il est assez facile d’en fabriquer un comme dans l’exemple suivant (lire l’article).

Le bait-rocket

bait-rocket carpeL’utilisation de ce système est simple : il s’agit d’un tube vide qui permet de stocker l’amorçage. A son extrémité, il possède un morceau de mousse ou polystyrène qui lui permet de se retourner puisque cette partie flotte. Celui ci est propulsé à l’aide d’une canne puissante (4,5 ou 5lbs) et une fois d’ans l’eau, il se retourne pour libérer l’amorçage.

Il est généralement déconseillé d’utiliser cette méthode d’amorçage dans des eaux sauvages et/ou peu pêchées. En effet, l’impact de l’objet à la surface génère beaucoup de bruit et effraye les poissons. A contrario, il arrive que dans des eaux sur-pêchées, les carpes apparentent ce bruit à la nourriture. Nous avons ainsi déjà observé que ces dernières arrivent plus vite sur le coup, voir même viennent s’alimenter directement sous le bait-rocket avec les appâts qui sont en train de se déverser.

Il existe plusieurs modèle qui possèdent des tailles et formes différentes pour stocker différents types d’appâts. Cependant ce produit possède 2 inconvénients majeurs : des appâts tombent au moment du lancé puisqu’il n’est pas fermé et lorsqu’on le ramène, la pression qu’il exerce dans l’eau, fait beaucoup forcer le pêcheur. Une alternative à vu le jour en 2010 > cf ci-dessous

La catapulte

catapulte carpe Comme son nom l’indique, le système de catapulte peut aussi être utilisé pour la pêche de la carpe ! Le principe est le même que celle que l’on pouvait utiliser au temps du moyen age. Bien sûr elle a connue quelques changements pour se moderniser et s’adapter à l’utilisation que nous en avons. La marque la plus connue qui commercialise ce système est la société AMIAUD qui en propose une version fidèle au look de leurs rod-pod. En version trepied en acier vert, elle s’adapte sur tous les terrains. Cet outil existe aussi en version portable, qui se maintient sur la anche avec un mécanisme de support renforcé pour limiter es blessures.

A noter que la version trepied possède des repères de visée et permet d’être plus précis sur votre amorçage. C’est moins fatiguant et plus rapide que le godet présenté ci-dessous mais interdit en championnats de France.

Le godet

godet carpeCette technique d’amorçage est l’une de mes préférées et certainement celle des pêcheurs à la farine ou à la boule de pellets. En effet, le godet est tout simplement un godet de fronde amélioré pour permettre de le fixer à une ligne de canne à carpe. En fait, il faut préféré une canne de 4 à 5 lbs pour supporter le poids des boules et pouvoir maitriser au mieux les lancés. Le principe est simple, former des boules de la taille d’une grosse mandarine et placez la dans le godet. Faite comme si vous lanciez un montage classique et la boule va sortir du godet pour atteindre votre spot. Le godet lui retombe à quelques mètres de la berge et se ramène en quelques tour de manivelle seulement. Ce qui ne vous ferra pas trop forcer sur les bras !

Le gros avantage, c’est que vous pouvez incorporer divers ingrédients dans votre boule : micro pellets, asticots, graines, micro-graines, bouillettes, additifs, farines, … Cela donne vraiment un amorçage très attractif ! Avec un peu d’habitude, il est possible de poser de façon très précise les boules sur le spot et ce jusqu’à plus de 100m !

Conseil spécial : former des boules de consistance différentes, faites en sécher quelques unes et vous aurez ainsi des boules qui descendent au fond et d’autre qui éclatent à la surface permettant de bien disperser l’amorçage. Un véritable aimant à carpe !

Le spomb Nouveau !

Le spombLe spomb est une récente invention des carpistes anglais. Il s’agit d’un moyen très ingénieux permettant d’envoyer à la manière d’un bait-rocket une multitude d’appâts différents en corrigeant les principaux défauts de ce dernier.

Ses caractéristiques sont de disposer d’un réceptacle fermé qui contient l’amorçage et qui s’ouvre au contact de l’eau. En fait, lorsque le bouton d’ouverture situé sur la pointe du spomb, est pressé au contact de l’eau, cela libère le contenu du spomb. Système très ingénieux qui permet de ne pas perdre d’appâts au lancé et grâce à sa forme, il se ramène sans forcer. Si vous souhaitez en savoir plus, lisez l’article sur le spomb en cliquant içi

Conclusion

Il existe une multitude de moyens pour propulser votre amorçage à la seule force de vos bras ! En effet, avec l’utilisation des barques et/ou des bateaux amorceurs, certains d’entre nous n’ont pas l’habitude d’utiliser les produits que nous avons présenté ci-dessus. En réalité, le plus dur n’est pas de comprendre comment ils fonctionnent mais plutôt d’amorcer avec précision. Pour cela, je vous conseille d’utiliser un marqueur/sondeur pour repérer avec précision le spot.



Cet article traite de : , , ,
Olivier TORTEL


Laisser un commentaire

IMPORTANT ! Pour éviter le spam merci de répondre à cette petite opération mathématique

Quel est le résultat de 4 + 12 ?
Please leave these two fields as-is:

Europche 07 Les Semailles, site de vente en ligne

Nous retrouver sur facebook